Il est courant de dire que le train part toujours à l’heure… Malheureusement, cela devient de moins en moins vrai et de plus en plus de passagers subissent des retards et annulations. Que faire dans ce cas ? Comment se défendre ?

Suivez notre petit guide et surtout pensez à CDCM pour réclamer à votre place, c’est gratuit, rapide et fiable !

Un train est considéré en retard lorsque la destination finale prévue est dépassée. Selon le temps de retard accumulé, il est possible de se faire rembourser ou indemniser. Notez que la SNCF a mis en place une plate-forme d’informations et réclamations Online. Certes ce n’est pas parfait ni rapide, mais cela a le mérite d’exister.

Le réglement (CE) n°1371/2007 du Parlement européen et du Conseil du 23 octobre 2007 définit les obligations en matière de transport incombant à la SNCF.

Retard au-delà de 60 minutes

3 options s’offrent au passager lésé :

A / Le voyageur peut décider de renoncer à son voyage et obtenir le remboursement intégral du billet. Si il était en correspondance, l’annulation de la partie restante sous réserve que celle-ci ne présente plus d’intérêt au regard du trajet initial prévu est également remboursable (ainsi que le réacheminement au point de départ).

Exemple : vous allez de Montpellier à Lille, vous êtes bloqué à Avignon depuis plus de 60 minutes. Vous pouvez renoncer à votre trajet, il vous sera entièrement remboursé ainsi que le retour vers la ville de départ.

B / Si le voyageur décide d’effectuer le trajet en empruntant un itinéraire bis, c’est possible et sans frais, mais il faut que cela ait lieu dans les 48 h et que les conditions de transport soient comparables à la prestation initialement payée.

C / Le voyageur peut décider d’effectuer le trajet à une autre date de son choix, mais la SNCF ne précise pas cette possibilité dans ses conditions de vente laissant ainsi penser que le voyageur n’a pas la possibilité d’effectuer le voyage prévu sans changer de billet plus de 48 h après le départ prévu.

 

remboursement train

 

L’indemnisation qui vous sera accordée est encadrée par l’article 17 du Règlement Européen n°1371/2007

* Retard compris entre 60 et 119 minutes : indemnité de 25 % minimum du prix payé.
* Retard de plus de 120 minutes : indemnité de 50 % minimum du prix payé

Ce sont des seuils minimaux obligatoires et la compagnie ferroviaire peut accorder plus selon les situations. Cette indemnité sera versée un mois après la demande.
Vous pourrez recevoir soit un bon d’achat, soit un virement, soit sous forme d’espèces, il vous suffit de faire une demande spécifique.

 

Restrictions d’indemnisation

Vous ne serez pas indemnisé si :

* Le montant de l’indemnité ne dépasse pas 4 euros.
* Vous avez acheté un billet après que le retard soit avéré ou dont le réacheminement arrive dans moins de 60 minutes.
* Si la SNCF n’est pas responsable du retard (circonstances extérieures inévitables, faute des voyageurs, restrictions du trafic en raison des grèves si les voyageurs ont été suffisamment informés en amont).

retard train

 

Cas particuliers :

TGV et Intercités

* Retard de moins de 30 min : aucune compensation
* Retard entre 30 et 60 min : bon d’achat de 25 % du billet uniquement
* Retard entre 60 et 120 min : bon d’achat ou virement de 25 % du billet
* Retard de 120 à 180 min : bon d’achat ou virement de 50 % du billet
* Retard supérieur à 180 min : bon d’achat ou virement de 75 % du billet

Trains OUIGO

* Retard de moins de 60 min : aucune compensation
* Retard entre 60 min et 120 min : bon d’achat de 25 % du billet uniquement
* Retard de 120 min et plus : bon d’achat de 50 % du billet uniquement

Trains hors territoire national

À destination de l‘Allemagne, Espagne, Luxembourg ou Italie ainsi que les trains provenant de la Suisse, l’indemnisation est la même que pour les TGV et Intercités, si le retard est inférieur à 2 heures. Au-delà de 3 heures la compensation est égale à 50 % du prix du billet maximum.

Eurostar

* Retard de plus de 60 min : bon d’achat ou virement de 25 % du billet
* Retard de 120 à 180 min : bon d’achat ou virement de 50 % du billet
* Retard supérieur à 180 min : bon d’achat uniquement de 75 % du billet

Thalys

* Retard entre 30 et 60 min : bon d’achat de 20 % du billet
* Retard de 60 à 120 min : bon d’achat de 50 % ou virement de 25 % du billet
* Retard supérieur à 120 min : bon d’achat de 100 % du billet ou virement de 50 %

Toute demande de compensation doit être faite dans un délai de 60 jours à compter de la date de départ prévue et concerne les TGV ou TER ou Eurostar. Thalys accorde un délai de 90 jours maximum.

Dans la jungle des tarifs, remboursements, frais, conditions et autres joyeusetés, il faut s’armer de patience et de courage : CDCM est à votre service si vous souhaitez que nous nous chargions de tout, rapidement et de façon sûre !

Recommended Posts

Un rayonnement
mondial

Quel que soit votre litige et votre problématique, CDCM vous accompagne en France, dans toute l’Europe et à l’international.

Contact

mediateur de voyage lyon

Pour toute question ou renseignement contactez-nous : contact@cdcm-litiges.fr

Rappel Gratuit!

Laissez-nous vos coordonnées,
nous vous recontacterons au plus vite

Suivez-nous!

Rejoignez la communauté
et restez connecté

Nous acceptons les méthodes de paiement sécurisées suivantes.

mediateur du tourisme lyon